Ma Pompe et Moi...

Parce que vous êtes de plus en plus nombreuses(eux) à me suivre, j’ai décidé ce soir de vous repartager un épisode de ma vie un peu spécial...

Le premier épisode du combat que j’ai mené pour pouvoir donner la vie...

Le premier épisode d’une longue histoire... l’histoire de ma vie... l’histoire de leur vie... ...
l’histoire de notre vie...

💕💕💕

Ma pompe et moi...

Revenons en 2003, j'avais alors 19 ans.
Ma rencontre avec Crazy Dad.
Nous avons de suite vécu ensemble et aspiré au même avenir... avoir des enfants était pour nous tout naturel .

Nous avons tenté en vain pendant plus d'un an.
J'avais à l'époque des règles quasi inexistantes, je me doutais que j'aurai des soucis pour tomber enceinte.
Mais je n'imaginais pas que j'allais passer les 8 prochaines années de ma vie à me battre pour être Maman.

Laissez moi vous raconter mon premier combat, ma première victoire... Ma pompe et moi :

Après un an et demi d'essais infructueux, je décide d'en parler à ma gynécologue.
Elle me prescrit du Duphaston pour me recréer des cycles car je n'avais pas de cycles naturels, juste quelques saignements puis plus rien pendant des mois... ( autant vous dire que j'avais déjà commencé à me ruiner en test de grossesse qui a l'époque étaient bien plus chers qu'aujourd'hui...)!
Elle me prescrit également des courbes de température à faire ( prendre sa température chaque matin à la même heure sans même avoir posé le petit orteil au sol...) so glamour...
Ce que je fis sur plusieurs mois et ma courbe restait plate... très Plate... ( la température augmente au moment du pic ovulatoire).
Ce qui indiquait que je n'avais pas de pic d'ovulation ...
Elle me prescrit alors un autre médicament à prendre en plus, du Clomid sensé booster l'ovulation.
J'en ai bouffé du Clomid...
Tout cela a duré des mois...
Sans aucun résultat.
Elle me prescrit des injections d'un inducteur d'ovulation, mais mes ovaires ne réagissent pas non plus.
Elle me fait faire un examen une hystérographie pour voir si tout va bien au niveau des trompes.
Cet examen n'est pas des plus agréables mais je n'ai pas non plus souffert plus que cela comme j'avais pu lire sur certains forums.
On nous fixe une grosse ventouse sur le col de l'utérus puis on nous injecte un produit de contraste qui va jusque dans les trompe.
De grosses douleurs de règle, limite de contraction, mais c'est très rapide et pour la bonne cause, j'ai même entendu dire qu'après ce passage du produits dans les trompes certaines sont tombées enceintes car cela a "débouché " les trompes. J'y vais confiante.
Cet examen ne révélera aucune anomalie.

Crazy Dad doit faire un spermogramme: un recueil de sperme pour analyser tout ça.
Ahhh le spermogramme, l'examen tant redouté des papas...
Et c'est légitime, ils ont la pression, leur semence sera t'elle suffisante? Sera t'elle de bonne qualité? Vont ils tout simplement y arriver sous le coup de la pression? Leur ego peut en prendre un coup...
Mais cette aventure de l'infertilité nous la vivons à deux alors finalement c'est à deux que nous sommes allés faire ce recueillement.
Alors que nous entrons dans la petite salle avec de jolis posters de femmes nues ( so glauque) et des magasines de Miss Touf datant de 1980 avec une pancarte inscrit: "messieurs, merci de reposer les magazines, pensez aux autres messieurs..." véridique !!!
J'entame un petit effeuillage rapido pour aider monsieur à faire ce qu'il a à faire.
L'affaire est dans ... l'pot !!!
Nous le déposons et sonnons pour indiquer que c'est terminé comme nous l'a gentiment indiqué l'infirmière qui a même rajouté : "si vous n'y arrivez pas vous m'appelez!"... non, non, ça ira très bien comme ça, on va se le faire à la cool tous les deux lol
Puis nous quittons les lieux sans avoir à recroiser l'infirmière sans doute pour limiter la gêne que cela peut occasionner sur certaines personnes.
Nous croisons d'autres couples dans le couloir qui venaient pour le même examen... tous aussi stressés les uns que les autres.
Finalement le test révélera une petite anomalie mais très légère de ce côté la. Rien qui n'explique ces presque deux ans d'infertilité.

Nous faisons un dernier test, LE test de Huner qui consiste à avoir un rapport à tel heure et revenir au labo tant d'heures après pour vérifier l'a compatibilité sperme/glaire cervicale... tellement mais tellement glamour ... 😓

Tout ces tests réalisés, des mois sont encore passés... tout va bien de ce côté la...
Voilà que ma super gynécologue de l'époque lors d'un ultime rendez-vous conclu:
"Je ne peux plus rien pour vous...!"
Cette phrase résonne encore en moi.
Cela fait plus de deux ans que je tente en vain de tomber enceinte et ma gynécologue me lâche, m'annonce que je suis infertile que l'on a tout essayer ... qu'elle ne peut plus rien pour moi...
Moi qui rêve depuis toute petite d'être maman, moi qui n'imagine pas une seule seconde ma vie sans enfants...
Le monde s'écroule sous mes pieds et je sors anéantie, en pleur de ce rendez-vous.

Comme je n'imaginais pas rester comme ça sans rien faire j'ai décidé d'aller chercher de bon médecins, et frapper à la porte de spécialistes.

J'ai cherché au hasard dans l'annuaire le numéro d'un spécialiste en infertilité et suis tombée sur un centre de Pma dans une clinique .
J'ai pris rendez vous et j'ai compris que ce parcours serait long... très long... je n'avais rendez vous que dans 3mois 😱
Une fois le rendez vous prit, le Médecin étudie le dossier que j'ai récupéré chez ma gynécologue et comme j'avais déjà fait pas mal d'examens il veux retenter des stimulations par injection avec d'autres produits.
Je dois donc m'injecter ces produits dans le ventre puis faire des échographies pour vérifier si les follicules se développent bien et déclencher par une autre injection cette fois dans la fesse pour déclencher l'ovulation.
Plusieurs mois d'essais mais aucune ovulation.
Je ne réagis pas aux produits de stimulation.
Rien.
Ce Médecin m'orientera alors vers un confrère endocrinologue qui lui après plusieurs prises de sangs me proposera un autre système.
L'ultime système.
Ma dernière chance...

LA POMPE !!!

Quand il m'a parlé de cette pompe j'étais un peu surprise car comme vous, je n'avais jamais entendu parlé de ce système.
Il s'agit d'une pompe LhRh.
En gros, c'est une petite pompe reliée à un cathéter que je me placerai dans le ventre en sous cutané et que je porterai H24 pendant une dizaine de jours puis que l'on me retirera une semaine pour me la replacer si il n'y à pas de grossesse.
Ce système est principalement indiqué chez les patientes souffrant d'aménorrhée hypothalamique ( absence de règles dû à un trouble de l'hypothalamus).
Une hormone la gonadoreline est alors envoyée par la pompe toutes les 90 min ( on entends d'ailleurs très Bien toutes les 90min la pompe se mettre en marche) et cette hormone va donner le signal à l'hypophyse de déclencher une ovulation.
Il y a tout un protocole à respecter avec des solutions à la goutte près à injecter dans la pompe et ce plusieurs fois durant le cycle.
Il y a un suivit tout aussi contraignant qui consiste à faire des tas de prises de sang et d'échographies endovaginales pour évaluer les taux d'hormones et les follicules stimulés pour le jour J, déclencher l'ovulation.
Mais cela évite quand même les injections quasi quotidiennes des protocoles FIV.
Juste le cathéter à se mettre en place et à changer de temps en temps pendant le cycle.

Il y a quand même des inconvénients, imaginez vous avec une pompe reliée à un fil jusqu'à votre ventre H24...
d'abord pour dormir... Le cathéter sur le ventre n'apprécie pas l'appuie de tous le poids du corps donc fini le dodo sur le ventre...
Ensuite la douche, ( pas de bain hein !) reliée à un fil il faut pouvoir se doucher sans mouiller la pompe ou alors de débrancher le temps de la douche.
Les câlins... so glamour et so pratique avec tout ces fils, attention à ne pas s'emmêler lol
Les vêtements... soit tu mets un truc large pour dissimuler la pompe soit tu attaches ta pompe en ceinture autour d'un pantalon et tu fais croire que c'est un Walkman
( so vintage !)
La chaleur avec ce sparadrap transparent sur le cathéter, la pompe constamment en ceinture... j'avais l'impression d'être une candidate de secret story avec leurs micros constamment autour de leur taille 😂😂😂
Bref, tout ces désagréments en valent le coup, car quand on désire être parent plus que tout, rien ne nous fait peur, rien ne nous arrête, c'est un peu le combat de notre vie...
Les mois passaient, et à la fin de chaque cycle, les prise de sang négative s'enchaînaient...
Au bout de 8 mois de pompe, les médecins commençaient à désespérer Car en règle générale, une grossesse sous pompe arrive dans les 8 mois à venir.
Je fais ma prise de sang, je saigne, je pense avoir mes règles donc que c'est encore foutu...
Êt la le laboratoire de l'autre côté du téléphone m'annonce un taux de bhcg POSITIF !!!
Je n'y crois pas et puis je saigne, il y a un problème...
je contacte en urgence mon Médecin endocrinologue qui me dit de faire une écho pelvienne pour éliminer le doute d'une grossesse extra utérine à cause des saignements.
Je dois aussi refaire 3 prises de sang pour évaluer les bhcg à trois jours d'intervalle.
Après plus de 4ans de galère, Little T. était bien en train de prendre place dans mon ventre...💕

Rien que de l'écrire j'en ai encore des frissons... presque 10 ans après...

Gardez espoir toutes celles et ceux qui espèrent ou désespèrent un jour devenir parents...

"Le bonheur c'est savoir ce que l'on veut et le vouloir passionnément..."

C'était mon premier combat... mon second s'avère un peu plus compliqué... Mais ça je vous en parlerai plus tard

Ce bébé miracle, nous l'avons en quelque sorte fait à trois... Crazy Dad, la pompe et moi

Crazy Mum.

Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Elie (lundi, 08 octobre 2018 11:31)

    Waouh !!! Je suis toute émue...

  • #2

    Clarisse (lundi, 08 octobre 2018 12:29)

    Coucou Crazy mum
    J ai adoré ton article, tellement sincère et touchant.

  • #3

    Lina (lundi, 08 octobre 2018 13:08)

    Je n’ai plus de mot tellement je suis émue après la lecture.

  • #4

    carole (lundi, 15 octobre 2018 13:31)

    article très émouvant j'ai failli pleurer
    tu es une femme courageuse

  • #5

    Michoko (mercredi, 27 novembre 2019 21:29)

    J'ai lu et relue ton parcours je me retrouve telement dans ton parcours j'étais encei te de 2 mois et la ont m'annonce à l'écho de datation que le petit cœur sais arrêter �j'ai fais ma première tentative fiv icsi au mois de septembre 2019 et la a l'annonce du verdict le monde sais écrouler sur mois un échec après temps d'année d'attente j'espère pouvoir être mère au moins 1 fois dans ma vie je l'aimer déjà ce petit brybry qui était en moi... � � J'ai le cœur brisé en milles morceaux telement je suis triste �. Merci pour ton partage cela me donne espoir ���

  • #6

    Louise-Marie (jeudi, 04 juin 2020 13:57)

    Une très belle histoire qui se termine bien ! Ils vous en a fallu du courage au papa et toi et je n'imagine même pas tous les états de désespoir et/ou de tristesse par lesquels vous êtes passés !! Maintenant, profitez bien de votre petite !!!

  • #7

    https://madein1998.fr (jeudi, 04 juin 2020 19:36)

    Très émouvant ton témoignage, c'est courageux de se livrer comme ça, chapeau !

  • #8

    Mamounette à l'Ouest (jeudi, 04 juin 2020 22:20)

    Quel parcours ! Avec une histoire qui se termine pour le mieux. Je ne connaissais pas du tout ce système de pompe. Bravo pour le courage dont vous avez fait preuve.

  • #9

    Anais (vendredi, 05 juin 2020 18:17)

    Super parcours. Nos bébés miracles nous remplissent d’une telle force... profite de chaque instant avec tes enfants �

  • #10

    Le Rire des Anges (vendredi, 05 juin 2020 19:26)

    Génial !! Félicitations, une histoire pas simple mais qui a le mérite de bien se terminer.
    Chez moi c'était l'endometriose qui bloquait tout, une coelioscopie et hop !

  • #11

    Marina F (lundi, 15 juin 2020 21:29)

    Joli parcours que je connais ..sauf la pompe...5 inséminations , 1FIV , 2 bébés de 18 mois d'écart , 1 grossesse naturelle :-)